Blog Cgt-révolue du CG59
« Le temps payé ne revient plus. La jeunesse meurt de temps perdu. » Raoul Vanegeim

Accueil > schizophrénie > Blog des Assfam Cgtcg59 : destruction sur ordre ?

Blog des Assfam Cgtcg59 : destruction sur ordre ?

samedi 12 juillet 2014, par Miette

Bon, la destruction des sites gérés par le syndicat CGT du CG59 (dont celui des ASSFAM) semble effectivement avoir été commandée au sommet : plusieurs camarades du bureau on reçu un recommandé de mise sous tutelle du syndicat par la fédération des services publics (motif : problèmes de démocratie !!!! L’hôpital qui se fout de la charité !) Et voilà sans doute pourquoi il fallait couper les lignes avant que les recommandés ne tombent. Avec toute la démonstration de brutalité dont sait faire preuve l’autocratie quand elle a reniflé le danger.

Je n’ai pas eu le temps d’aller chercher le mien (ou ma lettre de licenciement dictée aux commensaux de tables rondes, tant qu’on y est !!) à la Poste ce matin. La publierai sans doute mardi (pas de recours possible en interne, à ce que j’ai compris, DONC RECOURS PUBLIC !). Ils disent que dans un souci d’apaisement ils nomment comme tuteurs... la brochette d’aspirants bureaucrates que nous traînons (et que comme des con-ne-s on a DÉ-MO-CRA-TI-QUE-MENT laissé-e-s se goberger et intriguer sur le temps syndical) depuis des mois et des mois ! Au cynisme il fallait ajouter la provocation ? Ou plutôt non, il était normal que les bureaucrates adoubent les aspirants bureaucrates contre les félons qui osent déclarer refuser le principe même du permanent à temps complet DANS LEUR PROPRE SYNDICAT (avec à la clef une progression régulière, et même spectaculaire par les temps qui courent, des adhésions depuis une douzaine d’années qu’on suit cette ligne). Faut croire que c’est déjà beaucoup trop subversif, malgré le gavage de la tirelire Cogétise (près de douze fois six cent timbres l’année dernière !) que ça représente.
Exemple néfaste. Donc ils veulent qu’on aille voir aussi ce qu’il y a dans leur assiette ? AVEC NOTRE FRIC.

Pour les sites détruits en même temps que l’espace collaboratif on verra bien qui acceptera de porter le chapeau... ou qui *devra* le porter. En tout cas, je répète qu’on détient la preuve que l’auteur est bien l’ex-secrétaire à la communication qui s’est bien gardé, mais on avait l’habitude, de dire ou écrire quoi que ce soit (oui-oui, il avait bien le titre de secrétaire à la com’) pour justifier son geste. Quant aux documents détruits parce que leur existence même prouvait le caractère mensonger des allégations de la Fédé (et derrière de l’Ud du Nord). On y mettra le temps qu’il faut, mais on en retrouvera suffisamment.

« Un syndicat doit plier » nous avait lâché (gaffe ? en tout cas elle trépignait) la secrétaire fédérale Nathalie Dieudonné mardi en huit. Et s’il refuse de plier on sabre son travail (et le travail en commun avec des non syndiqués) accumulé depuis des années ? Ces gens là sont décidément sans scrupule. En service commandé pour le compte de qui au fait ? alors que c’est nous qui les faisons vivre avec nos cotises depuis dix, vingt, trente et quelquefois même quarante ans !!! On est vraiment des connes et des cons !!! Mais La Cgt (comme ils écrivent maintenant comme une marque déposée) c’est nous !! LA CGT APPARTIENT À CEUX QUI LUTTENT.

Bon, j’arrête-là, je vais dégueuler... (greffière, notez : ils ont écrit que vous êtes sans scrupule et les faites dégueuler).

Ah j’allais oublier la sempiternelle formule de tous ces faux-cul : « bien fraternellement »

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL