Blog Cgt-révolue du CG59
« Le temps payé ne revient plus. La jeunesse meurt de temps perdu. » Raoul Vanegeim

Accueil > schizophrénie > Avis de tempête sur la mer(dre) des Suffrages

Avis de tempête sur la mer(dre) des Suffrages

mardi 29 juillet 2014, par Miette

PÈRE UBU.

Ah çà, monsieur ou madame ma Conscience, vous faites bien du tapage.
Répondez plutôt à cette question : ferais-je bien de tuer Monsieur
Achras, qui a osé venir m’insulter dans ma propre maison ?

LA CONSCIENCE.

Monsieur, et ainsi de suite, il est indigne d’un homme civilisé de
rendre le mal pour le bien. Monsieur Achras vous a hébergé, Monsieur
Achras vous a ouvert ses bras et sa collection de polyèdres, Monsieur
Achras, et ainsi de suite, est un fort brave homme, bien inoffensif, ce
serait une lâcheté, et ainsi de suite, de tuer un pauvre vieux
incapable de se défendre.

PÈRE UBU.

Cornegidouille ! Monsieur ma Conscience, êtes-vous sûr qu’il ne puisse
se défendre ?

LA CONSCIENCE.

Absolument, Monsieur. Aussi serait-il bien lâche de l’assassiner.

PÈRE UBU.

Merci, Monsieur, nous n’avons plus besoin de vous. Nous tuerons
Monsieur Achras, puisqu’il n’y a pas de danger, et nous vous
consulterons plus souvent, car vous savez donner de meilleurs conseils
que nous ne l’aurions cru. Dans la valise !

II la renferme.

Alfred Jarry. "Ubu cocu"

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL