Blog Cgt-révolue du CG59
« Le temps payé ne revient plus. La jeunesse meurt de temps perdu. » Raoul Vanegeim

Accueil > Les fossoyeurs de la Cgt > Fin de partie !

Élections professionnelles du 4 décembre 2014

Fin de partie !

lundi 24 novembre 2014, par Miette

Depuis mai dernier, les militants du syndicat Cgt des Personnels du Département du Nord mènent un combat à mort contre la bureaucratie syndicale La Cgt alliée à l’autorité territoriale PS - P"c" f. Bureaucratie représentée en interne par une poignée d’opportunistes imposée aux syndiqués par la fédération, l’union départementale La Cgt... et l’autorité territoriale. Un prétendu groupe de travail hétéroclite et notoirement incompétent liquide le syndicat, pendant que, sur le territoire, l’union départementale emmenée par son secrétaire général recadre violemment toutes les structures Cgt (ex. Congrès de l’ UL de Maubeuge) qui dénoncent l’inertie face aux politiques décidées par le gouvernement PS. La politique du pire, c’est "La Cgt" qui détourne et étouffe pendant cinq ans, la colère et les luttes pour complaire au PS et à ses supplétifs P"c"f.

ATTENTION FAUSSAIRES !

« La Cgt » adoubée début août par l’autorité territoriale n’est pas la Cgt que vous avez connue ces quinze dernières années. La grande majorité des militants et des élus de notre syndicat font actuellement l’objet d’une discrimination de la part de l’autorité territoriale, et sont empêchés d’exercer leurs mandats. Nous ne pouvons plus pénétrer dans nos locaux, travailler sur nos dossiers, accéder au compte Cgt de la messagerie du département, ni même simplement communiquer normalement.
Plus grave, cette discrimination est intervenue à la demande explicite de notre fédération des services publics La Cgt. Une prétendue « commission exécutive fédérale » a en effet mis notre syndicat sous tutelle le 11 juillet dernier, pour invalider notre congrès du 12 juin et se trouver en position de sélectionner des candidats à sa botte aux élections professionnelles de décembre 2014.
Rien n’obligeait l’autorité territoriale à choisir entre les « deux Cgt ». La DGRH avait même formellement accepté le principe d’un « partage » des ressources en attendant le résultat d’un recours qui sera jugé le 4 septembre au tribunal de grande instance de Bobigny. Duplicité ou revirement opportuniste, l’autorité territoriale a subitement choisi « sa » Cgt. On n’imagine pas que le deal se soit opéré sans contrepartie.
Ainsi le vandalisme anti-syndical du patron épaule et parachève le vandalisme syndical de quelques putschistes. À la destruction du blog des AssFam et des archives électroniques du syndicat répond le changement des serrures et le black out communicationnel.
Actuellement les quelques « cégétistes » embusqués dans le local syndical du Rez-de-mail du 43 Avenue Delory sous la protection de l’employeur, n’ont qu’une obsession en tête : LES z’ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES de fin d’année. Ces élections sont le cadet de nos soucis ! L’efficacité se prouve sur le terrain or depuis le mois d’août, ces « cégétistes » n’ont rien fait de probant. Ils se sont simplement employés à constituer - laborieusement - des listes électorales non validées par les instances démocratiques de notre syndicat mais validées par l’employeur...
Cette équipe, prête aux compromissions comme l’autorité territoriale, demeure indifférente à de vraies inquiétudes : les transferts de personnels dans le cadre de la réforme territoriale. Quand, qui, où et comment ? Avec fusions de services ? Que deviendront les personnels en sureffectif ? Pourra-t-on opter ou sera-t-on transféré comme du matériel ? Quelle garantie pour nos déroulements de carrière ? nos primes ? nos formations ? quelle participation du nouvel employeur à la protection sociale complémentaire ? quelle affectation ? à quel endroit ? Tout ce qui importe vraiment.

  • Attention, les listes présentées par la « Cgt des Personnels du Département du Nord » aux élections professionnelles du 4 décembre, n’ont pas été validées par le syndicat Cgt élu démocratiquement mais par des bureaucrates extérieurs à notre collectivité.
  • Les candidats de ces listes sont des imposteurs. Les listes ont en effet été constituées en écartant la candidature d’élu-e-s sortant-e-s ou de syndiqué-e-s. Aucun candidat n’a exigé la validation de ces listes par les syndiqué-e-s.
  • Ainsi aucune des listes présentées ne peut se prévaloir du bilan de celles et ceux qui vous ont défendu-e-s tout au long de ces dernières années.
    PAS DE GALETTE POUR LES COUCOUS !

P.-S.

Le verso du tract est le début de l’article Pour qu’on sache ; il existe également une version "Assistants familiaux" qui sera mise en ligne ici.

Documents joints

1 Message

  • Fin de partie ! Le 25 novembre 2014 à 17:38, par un ex syndiqué

    Que dire de plus. Tout a été dit et bien dit. Par contre je ne comprends pas les frais demandés pour avoir arrêté ma cotisation car au vu de ce qui se passe je n’ai plus confiance dans cette « nouvelle CGT ». Y aurait-il une hémorragie de suspensions ce qui provoque cette demande de frais pour ma part injustifiée car cela n’a jamais existé auparavant ? Y-a- t-il un mouvement de panique ? Une intimidation ?
    Si on écoute à droite et à gauche on s’aperçoit que la CGT risque d’être en recul partout. Mais est-ce étonnant avec des UL des UD et des fédérations anti démocratiques, gangrénées d’opportunistes, abusives sur leurs prérogatives et maltraitantes vis-à-vis des vrais militants ?
    Pour moi la CGT n’existe plus et son nom ne lui fait plus honneur actuellement.
    J’espère que vous gagnerez au tribunal car vous êtes les seuls qui ont combattu au risque même de perdre mais pas votre âme comme dirait celui-là et au moins vous pouvez vous regarder dans la glace. Encore merci pour vos aides, vos combats, votre sincérité, vos engagements et votre probité même si celle-ci ne paye plus actuellement dans cette société basée sur le manque de convictions, les basses manœuvres etc…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL