Blog Cgt-révolue du CG59
« Le temps payé ne revient plus. La jeunesse meurt de temps perdu. » Raoul Vanegeim

Accueil > Cgt59 > Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie !

Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie !

samedi 29 novembre 2014, par Miette

Valérie RUTECKI
Élue CAP B Cgt

à

DIEUDONNÉ Nathalie
TALBOT Baptiste
DELBAR Vincent
Responsables de la Tutelle Cgt cg59

Voici 24 ans que j’ai pris ma carte à la CGT, parce que seul ce syndicat répondait à mes attentes syndicales (équité, égalité, écoute, partage et surtout défense de l’autre….). J’y ai adhéré sans autres attentes que celle de partager du temps à la défense d’autres agents qui avaient des difficultés et je n’ai pas compté mon temps puisque qu’à l’époque je n’avais pas de décharge.
Quelques années plus tard, et ce jusqu’à aujourd’hui, j’ai été élue sur les listes CAP B, CGT, et ai appris auprès de Rosita B. et Fatima A., à l’époque, à être une militante CGT.

Notre syndicat n’a fait que « monter en puissance » au sein du CG 59, du fait du travail constant des militants (d’ailleurs, je me rappelle de l’invitation de l’UD à l’époque à fêter cette victoire du fait des très bons résultats obtenus aux élections professionnelles). A l’arrivée de Jamotte Gisèle et Vis Martine, après que notre syndicat ait traversé de durs moments suite au lynchage (CGT) de Fatima A. (excellente militante et surtout désintéressée….), nous avons pu remonter la pente, et obtenir malgré tout lors des dernières élections de très bons résultats.
D’ailleurs, Gisèle Jamotte, Martine Vis et d’autres y sont pour beaucoup et même l’essentiel. Ce sont des personnes intègres et reconnues, qui n’ont jamais compté leur temps (j’ai suivi beaucoup de dossiers de près ou de loin, en ai défendu en CAP….).
C’est pourquoi aujourd’hui, je suis écœurée par ce qui se passe : une tutelle ! Vous avez laissé la place à des personnes (quelques unes) qui ne souhaitaient pas défendre des situations individuelles, qui voulaient exclusivement du temps syndical pour ne pas travailler, et en plus qui obtenaient des défraiements plus qu’extravagants, qui ne tenaient pas leur place en Commission Paritaire ou qui tenaient des propos insultants (vis-à-vis d’autres syndicalistes, alors que hors de propos lors de ces mêmes CP). Il ne faut pas confondre nos combats.

Lors de diverses réunions, des personnes ont tenues des propos racistes, ne comprenaient pas pourquoi nous les reprenions, j’en ai eu des discussions... Vous aviez bien fait une campagne Anti FN, nous l’avons relayée, ainsi que toutes les autres informations CGT. Et aujourd’hui, voilà NOUS SOMMES REMERCIÉS……
Nous avons tenté la discussion, mais jusqu’où aurions-nous dû aller, sans perdre nos valeurs ?
Qu’aurions dû nous faire plus que nous n’avons pas fait ?
Je pense que nous avons fait notre possible avec les quelques militants, les « vrais » qui travaillaient et résistaient !

Alors, le seul tort qu’on eu Gisèle et Martine, (malgré les avertissements d’un certain nombre d’entre-nous, c’est celui de penser que ces personnes étaient des militants, qu’ils pouvaient peut-être changer, que nous pouvions continuer à avancer !!! Jusqu’au jour où des propos (sous table) faisaient le tour du syndicat, propos dénigrants, et encore plus : écœurants).

Dans le dossier remonté au tribunal, des pseudo-syndicalistes ont « dénoncé » des faits (susceptibles d’être sanctionnés si inexacts), fallait-il en arriver là ! Tiré du contexte n’importe quel fait rapporté n’a pas la même résonance, tout a été utilisé pour tuer mes camarades et « notre CGT » construite si difficilement (nous étions écoutés, craints, respectés….) quoi de mieux !
Sous un régime totalitaire, nous serions morts ! Mais cela n’est-il pas la même chose, syndicalement parlant ?

Aujourd’hui, je vous garantis que vous êtes responsables autant qu’eux de ce qui se passe au sein de la CGT (à tous les niveaux), garder le pouvoir à tout prix, mais justement à quel prix ??? Où sont les valeurs de lutte de classe (dont je n’entends plus parler), d’égalité…..

Vous n’avez pas su voir en nos vrais militants, l’état d’esprit sain dans lequel ils ont œuvré toutes ces années ! Dommage !!! Mais surtout quel carnage !!!
Jusqu’à la dernière CAP, ce mardi 18 octobre, j’ai défendu les agents sur les critères définis par la CGT. Et ce, malgré les désaccords avec les autres syndicats et surtout l’administration.

Je continuerai à mener bataille ailleurs et autrement, car je garde, malgré tout, toujours des convictions syndicales profondes mais plus dans la CGT que vous avez soutenue et celle que vous voulez voir subsister.

Merci encore à Gisèle, Martine, Dominique, Fatima, Rosita, Christine P. pour ce que je suis.

Valérie RUTECKI
Encore Élue CAP B (jusqu’’au 4 décembre 2014)
Ex- CGT

5 Messages

  • Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie ! Le 30 novembre 2014 à 09:05, par Maguy

    Très belle lettre de Valérie , émouvante , sincère , pleine d’émotion . En tout cas c’est comme cela que je l’ai lu. On voit là tout l’ampleur du gâchis et si Vincent DELBAR à l’UL de Maubeuge a reconnu que c’était une erreur de nous avoir mis sous tutelle il est encore temps d’ici le 4 décembre qu’il impose à ses camarades d’envoyer au tribunal de Bobigny une lettre pour effectivement reconnaitre leurs erreurs et permettre ainsi que la CGT retrouve sa dignité indispensable pour sa crédibilité . Vouloir en plus de la mise sous tutelle des milliers d’euros pour nous faire mordre la poussière ajoute une dose de médiocrité de la part de la fédération qui veut aussi ruiner des militants qui n’ont que des salaires peu importants. Cela serait un comble que la Fédération exige, si le tribunal lui donne raison et on peut s’attendre à tout , de réclamer en plus 6000 euros.
    Quand je vois la campagne des élections professionnlles faite ou plus pas faite par ce groupe de travail il n’y a pas photo entre eux et ceux et celles qui ont permis que la Cgt devienne le premier syndicat au département du Nord .

    Répondre à ce message

  • Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie ! Le 30 novembre 2014 à 11:30, par un militant CGT

    La lettre de Valérie est très bien et je ne peux qu’être d’accord avec elle. A Maubeuge DELBAR reconnait maintenant que la tutelle n’était pas à faire Pourquoi ne le dit-il pas publiquement sur le blog ? S’il ne le fait pas c’est que c’est un faux cul car 4 jours avant la décison du tribunal c’est un peu trop facile pour faire croire au repentir. La CGT perdant des voix il veut peut-être faire amende honorable. Qu’il le fasse publiquement encore une fois s’il a des "c"

    Répondre à ce message

  • Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie ! Le 30 novembre 2014 à 15:18, par une sympatisante de l’ancienne CGT

    La lettre magnifique de Valérie et les deux commentaires montrent bien que les vrais miliatnts ont été écartés volontairement au profit de nabots sans envergure. Si comme le dit Maguy et le militant, Vincent DELBAR reconnait aujourd’hui l’erreur de la mise sous tutelle je ne le croirerait que si d’ici effectivement le 4 décembre il le clame officiellement. Mais aurait-il peur lui aussi de s’exprimer haut et fort ? La CGT serait-elle devenue un parti stalinien où personne n’a plus le droit de dire si ce ne sont que simplement les apparatchik de la Fédération et des UD ? Comment dans ces conditions pouvons nous encore être défendus par des vendus à la solde de l’administration ?

    Répondre à ce message

  • Lettre ouverte d’une militante à Baptiste Talbot & cie ! Le 15 décembre 2014 à 22:30, par wladi

    Au sujet de Fatima, ou sont passés les 15000 frs de prêt ordinateur sur le compte du syndicat’ ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL