Blog Cgt-révolue du CG59
« Le temps payé ne revient plus. La jeunesse meurt de temps perdu. » Raoul Vanegeim

Accueil > Cgt59 > Profitez-bien avant que le vent tourne !

Profitez-bien avant que le vent tourne !

dimanche 7 septembre 2014, par Miette

Mercredi 10 - Bourse du travail - Paris - Journée sur la métropolisation

Un membre du prétendu "groupe de travail" (G. M) et un syndiqué en bonnes grâces (F.P) partent baguenauder à Paris avec NOS cotisations syndicales. C’est récré donc une fois au moins par semaine ! le 4 c’était le barbecue de l’UD (greffier prenez note !)

Le patron va trembler à leur retour car il va avoir affaire maintenant à de redoutables syndicalistes.

Pour sûr qu’on aura un compte-rendu, une synthèse et des propositions d’action dès la fin de la semaine sur le blog du "groupe de travail" cgtcg59.lautre.net. D’ailleurs le blog en est rempli comme vous pourrez le constater.

Donc résumons, pendant que les pestiférés continuent à défendre sur LEUR TEMPS PERSONNEL les cas individuels, les "guignols" font ce qu’ils ont toujours rêvé de faire : vacance syndicale au frais de la princesse. On en a décidément plein mais plein le cul (greffier consignez).

14 Messages

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 7 septembre 2014 à 15:22, par Un syndiqué

    Voilà à quoi sert nos cotisations, C’est du propre : à boire , à manger et pourquoi pas fumer un peu de moquette ? Contents d’être ensemble : tous ensemble tous ensemble Ouais , sur le terrain ils n’en foutent pas une ramée . D’ailleurs les agents continuent de nous appeler et pas eux . Devinez pourquoi ? Ils ne savent pas défendre les dossiers ils ont peur de l’employeur car ils veulent qu’il l’aime. Eh oui c’est comme cela !

    Répondre à ce message

    • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 7 septembre 2014 à 16:01, par Miette

      Mais surtout qui les a mandatés ? un groupe de cinq personnes ( la sixième ne pouvant s’auto-désigner, si ? ah bon !) ? la tutelle parisienne ? qui décide de l’utilisation de notre caisse de cotisations ? sur quels critères ont-ils été choisis ? expertise ? non. expérience ? non. Il y a un travail énorme en interne et ils partent se tisser des liens. Pourquoi ? pour pouvoir retomber sur leurs pieds lorsque la réforme territoriale s’abattra sur nos collectivités. Qui ici à l’UD, qui là à la FD, qui recasé dans une collectivité.

      Répondre à ce message

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 7 septembre 2014 à 18:57, par yo

    si c’est à ça qu’on servit mes cotisations(bien contente de ne plus cotiser) bien triste réalité des syndicalistes qui profitent sur le dos des autres syndicalistes ...purée c’est le monde à l’envers ils voyagent et se nourrissent à nos dépens (la voiture de fonction qui se balade) et quoi d’autre encore que nous ne savons pas, car si c’est au bas de l’échelle que démarre le profit faut pas demander en haut ce que ça doit être....il faut une vérification du système budgétaire concernant ce syndicat : où part toutes les cotisations ? qui les financent ? qui profitent ? qui dépensent ?
    Et dire que pendant que "ces 2 membres" profitent il faut savoir que le bureau élu démocratiquement le 12 juin continue à défendre des assfam, des salariés.....La différence est que pour ce bureau il n’y a aucun profit..

    Répondre à ce message

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 8 septembre 2014 à 19:12, par stéphanie

    continuez à vous battre, et tenez au courant de la date du TGI

    Répondre à ce message

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 12 septembre 2014 à 19:31, par yo

    la voiture de fonction CGT est partie à la fête de l’huma..que demande le peuple..............faut se serrer la ceinture......et nous on se bat avec nos frais de transport....vive la CGT des corrompu(e)s...............

    Répondre à ce message

    • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 13 septembre 2014 à 19:32, par une révoltée CGT

      D’ici là qu’ils se payent à manger et à boire sur les cotisations des adhérents et qu’ils se prennent des articles 14 il n’y a pas loin ! Mais eux y vont pour notre bien, c’est pour ensuite booster les cégétistes c’est ce qu’ils appellent du militantisme !
      Ils appellent à la grève mais ne déclarent qu’une heure pour ne pas perdre de salaire et ensuite ils trouvent que les gens ne se mobilisent pas assez . Le militantisme des soi disant chefs de la CGT c’est de se réunir car ils ont cette faculté de refaire le monde avec leurs "maux" et vouloir maintenant l’imposer Bande de ....

      Répondre à ce message

      • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 14 septembre 2014 à 12:14, par Tyranavidophobe

        Il y a chaque semaine au local Cgt du Forum rue Delory, depuis le 29 juillet, la même bande de tire-au-flanc plus un ou deux qui ont profité du contexte. On les connaît, ce sont les mêmes qu’on avait dans les pattes et qui n’en fichaient pas lourd : bouffeurs de temps syndical et âpres au gain. C’est la petite bande de coalisée qui plaît bien au patron et aux instances Cgt "on s’est connu, on s’est reconnu". C’est certain qu’avec eux, il n’y a rien à craindre, le système peut ronronner. En plus deux mois, ils n’ont rien foutu (à part jouer au solitaire, sur facebook, sortir fumer, faire des journées de moins de 5 heures), rien produit, rien écrit, rien planifié, juste serré les fesses et occupé le terrain, interdit et censuré, contrôlé et annulé (y compris la réunion sur les frais des Assfam, quelle honte !). ATTENTION FAUSSAIRES ! Ceux qui sont embusqués au local Cgt, ne sont pas la Cgt que vous avez connue. Ils sont les fossoyeurs du syndicalisme.

        Répondre à ce message

      • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 14 septembre 2014 à 16:33, par Cassandre

        Bref, les mêmes ici bas à la tutelle de la Cgt CG59 et là haut à Montreuil. Simples degrés sur l’escalier du pouvoir. Les plus roublards Tartufes du syndialisme PROFESSIONNEL seront adoubés à temps complet à Montreuil, où ils séviront à leur tour à la chasse aux dangereux syndicalistes DÉSINTÉRESSÉS, ici ou là...

        Camarades ! Faudrait quand même finir par en tirer des concusions et agir en conséquence !

        Si les fossoyeurs de la Cgt sont en même temps les fossoyeurs du mouvement social (suffit d’énumérer les faits d’armes de la Cgt "au sommet" ("au sommet", et pas dans les boites, hein ?) depuis au moins 40 ans : queue d’alle au mieux, trahisons systématiques au pire), ils vous auront finalement rendu service en dessillant les "croyants" de bonne volonté...

        Il n’est pas de sauveur suprême. Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !

        Répondre à ce message

        • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 15 septembre 2014 à 20:08, par Miette

          Ce que nous avons pu obtenir sous ce label - c’est toujours ça de fait - mais en effet Cassandre quelle organisation ! L’ennui est que leur fonction sociale et politique est bien d’empêcher les producteurs de se sauver eux-mêmes et que ça marche pas mal globalement. La Cgt camisole sociale ? ce serait trop horrible !

          Répondre à ce message

    • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 15 septembre 2014 à 18:11, par yo

      et en plus la voiture sert aux copains copines et leurs enfants pour aller à la fête de l’huma.............allez continuer à cotiser pour tout ceux qui profitent de vous....pendant que des ouvriers rament pour conduire leurs gamins au cinéma leur payer un macdo....y a de quoi être écoeuré... cette CGT de corrompus me dégoûte de plus en plus .. ;tout ce qu’on sait et tout ce qu’on ne sait pas.............c’est la grande et belle politique que l’on veut nous infliger, belle politique de gauche où certain voudrait nous faire la morale....et après on critique la droite...y a pas de quoi être fier................

      Répondre à ce message

      • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 15 septembre 2014 à 20:01, par Tyranavidophobe

        Ils ne savent plus ce que c’est de militer à perte : perte de temps, perte de vie de famille, perte d’argent, perte de congés, de retraite. Ils ne sont ni vertueux ni exemplaires. On comprend leur logique de petit cadre, je fais des heures supplémentaires, je donne de ma personne, j’ai bien DROIT à des compensations : voiture de fonction, essence, frais de repas. Ils militent comme on va au boulot, leur boulot, c’est militer. Ce n’est pas la gauche dont on veut, la gauche c’est nous.

        Répondre à ce message

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 16 septembre 2014 à 11:29, par Antoine

    Depuis juin effectivement le sextuor n’a rien produit à part bouffer du temps syndical mais on se demande à quoi faire sinon à ne plus permettre à ceux et celles qui continuent de défendre les agents d’avoir accés au local et à la photocopieuse. Ce qu’ils ne voulaient pas avant juin à savoir un contrôle sur ce que chacun fait , écrit , temps syndical etc ils veulent l’appliquer maintenant mais pas pour eux. de toute façon ils ne savent pas écrire. Alors demander ensuite de faire la grève et manifester pour ceci et cela , c’est du grand n’importe quoi . Donc je le la ferai plus car qu’il s’agisse de ce sextuor ou de l’UD , de la Fédé ils sont copains avec l’employeur et le gouvernement actuel en nous faisant croire le contraire. Je ferais la grève si c’est un mouvement de base et non plus un appel des organisations syndicales qui ne sont plus cédibles du tout. leurs mots d’ordre et leurs analyses ne sont plus que du vent au regard de ce qu’ils font et particulièrement à ceux et celles de la CE élus démocratiquement

    Répondre à ce message

  • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 16 septembre 2014 à 15:47, par Un sympatisant

    J’espère que vous gagnerez au tribunal car sinon ce ne serait plus rien à y comprendre de la justice. Si la justice est intègre elle devrait voir très vite qui est qui et qui fait quoi. Syndicat atypitique dans votre fonctionnement vous qui ne voulez pas de permanents pour ne pas vous endormir et participer collectivement aux revendications en vous appuyant sur la rélaité de terrain que des permanents perdent très vite car déconnéctés à tous les sens du terme j’espère que les juges apprécieront cette démarche que vos instances dirigeantes ne veulent pas. Et pour cause être permanents c’est une vie de planqués. C’est plus confortable mais nettement moins productif. Alors je crois que vous faites peur et espère que les juges ne se feront pas avoir par qes dirigeants dont la légitimité ne reposent sur aucun vote de militants . Ils se recrutent entre eux et on a à faire à une sorte de recrutement incestueux et on sait ce que donne cette réproduction . Mais je m’arreterai là car on pourrait penser que je suis injurieux et tout et tout ... Bon courage à vous

    Répondre à ce message

    • Profitez-bien avant que le vent tourne ! Le 18 septembre 2014 à 20:10, par Cassandre

      Aïe ! La justice n’a évidemment pas à trancher entre deux lignes syndicales. Heureusement, d’ailleurs...

      Non. Ce n’est pas la justice mais la Cgt, la Grande Cgt, la Grande Dame Cgt, la Cgt "de classe et de masse" (pourquoi pas ? il n’y a guère, les militants PS chantaient bien l’Internationale à la fin des meetings... comme quoi ça n’engage à rien !), la Cgt des faux semblants et des trahisons, donc, La Cgt qui organise deux ou trois fois l’an dans la rue des petites marches d’épuisement et de désespérance... c’est bien cette Cgt qui a DÉJÀ jugé. Sans appel. D É J À J U G É. E T S A N S A P P E L !

      Vous avez eu raison de déclarer "scélérat" le fameux article 15 puisqu’il permet en gros aux permanents de la fédé de faire ce qu’ils veulent d’un syndicat affilié : le couler si ça leur paraît opportun, si les négociations "en amont" (avec le taulier) ont abouti dans ce sens, y placer à la tête (à la tête, arf !) des copains formés à la dialectique dans l’enseignement catholique (par le père Calvez, peut-être...), des épouses de permanents, des honorables correspondants de la police... Qu’est-ce que la justice aurait à y redire ? Qu’est-ce qu’elle viendrait mettre son nez dans les affaires de la Cgt ? Tant que les turpitudes restent en famille... Tant que des intérêts tiers ne sont pas lésés...

      Mais un article scélérat n’arrive pas tout seul. Il lui a fallu passer le tamis de dizaines de rigolos pour : soit la fermer parce qu’ils pensaient y trouver leur intérêt ; soit, simplement lever la main avec le carton qui va bien sur un simple signal. L’un n’excluant pas l’autre...

      Récapitulons : la justice n’a pas à s’immiscer dans une lutte interne à une organisation syndicale, elle n’a pas à dire qui sont les bons et qui sont les méchants. C’est (c’était) aux adhérents de la Cgt de se prononcer. Et ils se sont prononcés, dans leurs immense majorité. En fermant leur gueule ou en regardant ailleurs. À quoi ça servirait de se raconter des histoires ? D’attendre de Saint-Louis qu’il rétablisse la justice dans la maison commune ?

      La justice devra seulement dire si le bourreau a mis les formes. Si l’article scélérat (ça oui) n’a pas été scélératement appliqué (ça non)...

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL